Spip Apéro du 4 mai 2007 à Brest

samedi 5 mai 2007

SPIP / Spip apéro

Petit compte rendu du Spip Apéro qui s’est déroulé hier soir au Fourneau à Brest. Nous étions seize personnes et voici un résumé schématique de comment a commencé la soirée :

“Pourquoi les sites sous spip, c’est moche ?”

Heum, c’est pas toujours vrai, une visite de Spip Herbier pour prouver qu’il est possible de faire de beaux sites avec Spip.

Et ben ça alors... Mais comment on fait pour faire des beaux sites avec Spip ?

Et bien il suffit de modifier les squelettes de son site.

Le fonctionnement de Spip

Avant de définir ce que sont les squelettes, il faut bien comprendre comment fonctionne spip. Techniquement et pour résumer, on peut dire que Spip est divisé en deux parties : les fichiers et la base de données.

La base de données contient les informations entrées dans le site par les administrateurs et les rédacteurs depuis l’interface privée du site. Cette base contient aussi des paramètres techniques (ou réglages) tels que le nom du site, son adresse, la langue du site, etc.

A lire : Spip, la structure de la base données sur spip.net

Toujours pour résumer, dans le dossier contenant spip, on trouve :

  • des dossiers qui contiennent "le moteur" de spip
  • un dossier IMG qui contient les images et documents ajoutés depuis l’interface privée
  • un dossier dist qui contient les fichiers qui vont définir l’apparence du site

Qu’est-ce qui se passe quand on demande à Spip de nous afficher une page comme la rubrique numéro 4 en entrant cette adresse :

http://www.monsite.com/spip.php?rubrique4

« C’est alors la page rubrique.html qui est chargée et analysée. Cette page contient la mise en page correspondant à ce type de document. Il s’agit de HTML complété d’indications permettant de placer les éléments tirés de la base de données. En fonction des éléments requis par article.html, SPIP va chercher les informations nécessaires tirées de la base de données mySQL et les insérer aux endroits prévus. »

A lire : Principe général sur spip.net.

Les squelettes

“L’aspect graphique et la navigation sont définis par des squelettes HTML (ou « formats types ») définissant chacun une « vue » (par exemple : une vue pour la page d’index, une autre montrant une rubrique et un résumé de son contenu, une troisième pour le détail d’un article, une quatrième pour le détail d’une brève). La façon dont est inséré le contenu rédactionnel du site dans ces pages est défini par un certain nombre de pseudo-tags HTML relativement faciles à maîtriser.”

Lire l’article complet sur spip.net.

Il y a donc un squelette par type d’élément. Spip est composé d’une page d’accueil, de rubriques et d’articles. On a donc un squelette pour chacun de ces éléments :

  • sommaire.html -> squelette de la page d’accueil
  • rubrique.html -> squelette des rubriques du site
  • article.html -> squelette des articles du site

Ainsi chaque rubrique du site aura la même apparence. Si on veut personnaliser l’apparence d’une rubrique du site, il va falloir créer un squelette spécifique à cette rubrique.

Pour ce faire, il faut d’abord créer un dossier nommé "squelettes" à la racine du site (la racine est le dossier contenant l’ensemble des fichiers spip). On pourra mettre ses squelettes personnalisés dans ce dossier ainsi on garde les fichiers originaux dans le dossier "dist" qui contient les squelettes par défaut de spip.

Donc pour créer un squelette spécifique à la rubrique numéro 4, on doit créer un squelette nommé :

rubrique-4.html (ce squelette sera attribué à la rubrique 4 et à toutes les rubriques qu’elle contient).

Qu’est-ce qu’on trouve dans un squelette ?

« Dans SPIP les fichiers .html sont appelés les squelettes. Ce sont eux qui déterminent de la mise en page.

Ces fichiers sont rédigés directement en HTML, auquel on ajoute des instructions permettant d’indiquer à SPIP quels éléments il doit extraire de la base de données et où il devra les placer (du genre : « placer le titre ici », « indiquer à cet endroit la liste des articles portant sur le même thème », etc.).

Les instructions de placement des éléments sont rédigées dans un langage spécifique, qui fait l’objet du présent manuel d’utilisation. Ce langage constitue par ailleurs la seule difficulté de SPIP. »

Lire l’article complet sur spip.net.

Les squelettes contiennent donc du HTML et des boucles Spip.

A lire : Des boucles et des balises sur spip.net.

Le système de cache

“SPIP intègre un système de cache pour chaque page individuelle : les pages sont calculées (à partir des informations de la base de données) individuellement, et stockées dans un fichier de cache ; ainsi le serveur n’est pas ralenti par un trop grand nombre d’appels MySQL, et le site est toujours accessible même en cas de panne du serveur de bases de données.”

Lire l’article complet sur spip.net.

Toujours des liens

Le tutoriel pour apprendre à créer ses squelettes : Mon premier squelette sur spip.net.

Pour ceux et celles qui veulent changer l’apparence de leur site sans avoir à créer ou modifier leurs squelettes, la liste des "packs" de squelettes compatibles avec Spip 1.9.

Autre sujet abordé le nouveau plugin OpenPublishing qui permet de proposer aux visiteurs du site de poster des articles sur le site sans passer par l’interface privée.

Et les T-shirts !

Cette discussion s’est terminée au comptoir autour d’un ty verre pendant que Stéphane distribuait les T-shirts que certains d’entre nous avaient commandés. Merci à lui de nous avoir fait la livraison et de m’avoir cédé le t-shirt taille XL au lieu du XXL :)

J’ajouterai le lien vers les photos dès que je l’aurai.

Prochain Spip Apéro à Brest le 15 juin à 20h30 au Fourneau.

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.